L'ORAGE

La montaigne est devenue amoureuse du ciel

Et donc les éléments nous ont oubliés.

Les nuages gris sont déscendus chez elle,

Lui ont caché la tête et voilé les pieds.

 

Là-haut, bien au delà de nos orreilles,

Ils ont fait de l'amour, le ciel et sa montaigne.

Ici, dans la vallée, il n'y-a pas de soleil;

Même la rivière se tait  et le monde s'éloigne.

 

Ecoute, mon cher, fais pas de bruit.

Le ciel a pleuré, et ses larmes tombent

Sur les arbres comme le pluie.

 

 

 

 

 

POUR -----

 

Sous cette pluie

Dans la nuit

J'ai froid au coeur,

Je frissonne de peur.

Où est tu?

Que fais - tu;

Mon ami silencieux?

Je voudrais te parler

Un moment

Pour dire adieu.

 

Quand j'avais frod

Autrefois,

C'était toi

Qui m'a réchauffée.

Et maintenant

Te voilà froid!

Mais tu as peur

De la chaleur

Et ne sais point te réchauffer.

 

Peut être

Tout seule

Tu meurs,

Et toute seule

Je te pleurs

Sous cette pluie infinie.

 

Aout 1970

 

 

back to main French page

Back to Daf's home page